%banner_alternate_text%

 

13 - Alimentation et acouphènes

1 - Une alimentation répartie dans la journée

UNE ALIMENTATION BIEN REPARTIE DANS LA JOURNÉE
 
Les personnes atteintes d’acouphène doivent suivre une bonne hygiène de vie, pour équilibrer le système nerveux central.  Bien répartir son alimentation au cours de la journée est fondamental pour équilibrer ses apports énergétiques.
image

Mais chacun des 3 repas n’a pas la même fonction. Parce que le cerveau, les muscles et l’ensemble du corps sont sollicités différemment au fil de la journée.  Il est nécessaire de leur apporter l’énergie en quantité suffisante selon la période de la journée.
 
Un apport énergétique équilibré s’opère donc en plusieurs repas, en débutant par le petit-déjeuner.
 
 
LE PETIT-DÉJEUNER
image
Premier repas de la journée, il apporte à l’organisme l’énergie nécessaire à la matinée et le redynamise après une nuit passée sans le moindre apport.
 
A double titre, il est donc essentiel pour notre équilibre.
 
Lors de ce repas, un apport varié est RECOMMANDÉ : pains, céréales, fruits…
 
Sans cet apport nécessaire, les effets s’en ressentiront rapidement au cours de la MATINÉE : déconcentration, malaise…
 
 
LE DÉJEUNER
image

Ce repas apporte l’énergie de la période la plus active de la journée.
 
A la maison ou encore dans les restaurants d’entreprises, il n’est pas difficile d’équilibrer son alimentation grâce à une variété de plats et une richesse d’aliments.
 
Un fruit en dessert saura toujours vous apporter le plein de vitamines.
 
 
LE DÎNER
image

Dernier repas de la journée, souvent convivial, il doit apporter à notre corps les éléments énergétiques nécessaires pour la nuit.
 
Cependant, il est préférable de manger plus légèrement qu’au déjeuner et de savoir rester modéré.
 
 
LE GOÛTER
image
Ce dernier n’est pas forcément à bannir de votre journée, tant qu’il ne constitue pas un apport excédentaire par rapport à votre apport énergétique journalier, il peut permettre de lutter contre les grignotages néfastes et ainsi stabiliser le poids.
 
Le dîner devra être alors équilibré en fonction de l’apport énergétique du goûter.
 
 
NE PAS SAUTER DE REPAS
 
Il est essentiel de ne pas sauter de repas.
 
Si l’on souhaite avoir une alimentation équilibrée, le fait de sauter des repas provoquera nécessairement des déficiences en nutriments ; les vitamines, minéraux…non consommés qui ne seront pas compensés par le repas suivant, aussi riche soit-il, favorisera les grignotages, la prise de poids et une fragilité accrue de l’organisme.
 
 
LIVRE CONSEILLÉ
 
Nous vous conseillons:
  • « Le guide de l’alimentation équilibrée » ; mieux manger sans se compliquer la vie, aux éditions VIDAL.
image


2 - Hygiène alimentaire

HYGIÈNE ALIMENTAIRE ET PLAISIRS DE LA TABLE
 
Pour votre santé et faire descendre les acouphènes : respecter une hygiène alimentaire
 
L’hygiène alimentaire est tout à fait conciliable avec les notions de plaisir de la table. Aucun aliment naturel n’est interdit. La prise de certains aliments doit être juste limité ou évité en consommation excessive.
image

Il faut retenir que la cause profonde de l’ensemble des maladies est pratiquement toujours la même :
  • Un déficit en fruits et légumes, une alimentation trop riche en sucres, graisses et autres nourritures industrielles.
 
Ce constat des méfaits de la « mal-bouffe » ou « junk food » est présent dans toute la littérature médicale.
image

Même si les dérapages d’un jour n’ont pas de conséquence et peuvent être rattrapés les jours suivants, c’est bien la répétition de mauvaises habitudes alimentaires au quotidien qui crée des situations à risque.
image

S’interroger sur son comportement et ses conditionnements alimentaires est donc essentiel et chacun de nous a le pouvoir et la liberté d’agir sur sa santé par son alimentation, une démarche responsable de prévention à la portée de tous, tout comme s’arrêter de fumer et pratiquer une activité régulière.

3 - Fruits et légumes

AUGMENTER LA CONSOMMATION DES FRUITS ET LÉGUMES
 
La consommation de fruit et de légumes est généralement trop faible chez la majorité des individus, on observe que près de 60% des Français n’en consomment pas assez.  Ce phénomène touche tout particulièrement les jeunes et les adolescents.
image

Les études expérimentales réalisées sur la relation alimentaire et maladies démontrent les effets protecteurs d’un ou plusieurs groupes de fruits et de légumes sur les risque de cancer (
neurinome sur le nerf auditif).
 
De quoi conforter le Programme national nutrition santé, lancé à l’initiative du ministère de la Santé, qui recommande une consommation massive de fruits et légumes, c’est -à -dire au moins 5 fois par jour.
 
Nous avons donc encore quelques efforts à faire pour atteindre les valeurs optimales. L’idéal serait sûrement de prendre régulièrement un fruit au petit déjeuner, et systématiquement un plat de légumes cuits à midi ou le soir avec une entrée de crudités (ou un potage) à l’un des deux repas principaux et un ou deux fruits pour le dessert ou en collation.
image

LES EFFETS PROTECTEURS DES FRUITS ET LÉGUMES
image

L’effet protecteur des fruits et des légumes est lié à la présence de fibres, vitamines, oligo-éléments et aussi de substances anti-oxydantes.
 
Ces dernières, indispensables à la protection de nos cellules, sont capables de bloquer l’accumulation de molécules d’oxygène, les fameux radicaux libres. L’excès de radicaux libres provoque en effet une altération de l’ ADN, à l’origine du processus de vieillissement et de cancer.
 
En raison des faibles taux de graisses et de calories des fruits et des légumes, les personnes qui en consomment suffisamment sont moins touchées par l’obésité (foie et reins touchés= acouphène) et le diabète (qui provoque aussi des acouphènes)…et par les complication de ces affections.
 
Autre intérêt des fruits et des légumes : ils contiennent des fibres alimentaires, qui ont un rôle protecteur sur le transit intestinal. En augmentant le volume des selles, les fibres ont une véritable action de « dilution » des substances cancérigènes, comme les acides biliaires qui peuvent s’y trouver et exercent un effet protecteur sur la muqueuse digestive.
 
En raison des faibles taux de graisses et de calories des fruits et des légumes, les personnes qui en consomment suffisamment sont moins touchées par l’obésité (foie et reins touchés= acouphène) et le diabète (qui provoque aussi des acouphènes)…et par les complication de ces affections.
 
Autre intérêt des fruits et des légumes : ils contiennent des fibres alimentaires, qui ont un rôle protecteur sur le transit intestinal. En augmentant le volume des selles, les fibres ont une véritable action de « dilution » des substances cancérigènes, comme les acides biliaires qui peuvent s’y trouver et exercent un effet protecteur sur la muqueuse digestive.
 
 
LIVRES À CONSEILLER
 
Nous vous conseillons deux livres:
  • « Fruits et légumes », aliments de santé, de Lyndel Costain, aux éditions Hachette.
image

  • «  Les meilleurs Jus de Fruits et de Légumes », de Sonia Tybergien, aux editions Chantecler.
image


4 - Le sucre

CONSOMMATION DE SUCRE ET ACOUPHÈNES
 
Le goût sucré correspond à un glucide rapidement assimilable par l’organisme. Il peut-être consommé de la façon suivante :
  • une à deux cuillères à café de confiture ou de miel, sur le pain le matin, ou dans un yaourt, dans le cadre d’une alimentation équilibrée et une bonne hygiène de vie.
image

Ne vous laissez pas piéger…
 
Quelques chiffres à retenir pour éviter les dégâts sur l’organisme :
  • 33 cl de soda équivalent à 7 morceaux de sucre,
  • une barre chocolatée classique équivaut aussi à 7 morceaux de sucre,
  • 4 morceaux de sucre dans la plupart des laits gélifiés aromatisés,
  • 9 dans une religieuse,
  • 4 dans une glace à deux boules.
image

LES CONSÉQUENCES D'UN EXCÈS DE SUCRE
image

Une consommation excessive de sucre a déjà été associée à une incidence sur la santé plus grande que celle de certains cancers.
 
Des recherches de laboratoire ont par ailleurs démontré que l’ingestion de sucre alimentaire pouvait réduire la durée de vie de souris porteuses de tumeurs.
 
Le glucose serait alors source d’énergie privilégiée des cellules tumorales (qui peuvent difficilement métaboliser le gras).
 
Les chercheurs auraient observé que ces cellules captent trois à cinq fois plus de glucose que les cellules normales.
 
Enfin , un haut taux de glucose dans le sang causerait également une sécrétion additionnelle d’insuline qui aurait un effet accélérateur sur les tumeurs.
 
Quand on sait que
le diabète et certains médicaments traitants les tumeurs provoquent des acouphènes : mieux vaut contrôler sa consommation de sucre.
 
Voici un lien à ce sujet :

5 - Manger diversifié

MANGER EQUILIBRÉ
 
 
Il est essentiel que manger soit un plaisir, du palais et des sens, au même titre qu’un loisir, qu’une détente, mais il est nécessaire de manger diversifié et avec modération, sans que cuisiner devienne une contrainte.
image

Il faut savoir prendre le temps de s’intéresser à votre alimentation et aux aliments que vous cuisinez lorsque vous souffrez d’acouphène. (Vous pouvez avoir une allergie alimentaire). Cuisiner avec plaisir deviendra rapidement un véritable stimulant qui saura parer aux contraintes des achats en grandes surfaces.
 
Mangez « BIO », si vous le pouvez. Achetez les aliments frais, au dernier moment.
 
Sachez choisir vos aliments en fonction des saisons, des goûts, des envies.  Manger diversifié, manger de tout ne signifie pas manger n’importe quoi en grande quantité.  La qualité prime sur la quantité.
 
Corps gras, sel, sucre, alcool, sont les premiers ingrédients que vous devez limiter.  Tout en ayant quelques petits plaisirs de temps en temps.  Car manger doit aussi être bon pour le moral.
 
Tant que les petits excès de temps à autre ne deviennent pas de grands défauts au quotidien, rien de sert de s’alarmer et de se précipiter au lendemain d’une bonne soirée sur sa balance en appréhendant la pesée. 
 
Ces trois principes sont les bases d’une alimentation équilibrée qui sauront vous faire rester en forme de tout temps et à tout âge. L’intensité de votre acouphène devrait s’en voir diminué.
image

MANGER ÉQUILIBRÉ ET DIVERSIFIÉ
 
Pour prévenir tout type de carence ou autre déficience et jouir d’une alimentation équilibrée il est primordial de varier au maximum son alimentation en piochant dans l’ensemble des groupes alimentaires existants, en commençant d'abord par celui des fruits et légumes.
 
Voici un livre que nous vous conseillons, parmi tant d’autres:
  • « 100 aliments pour rester en forme », fruits, légumes, céréales, viandes, poissons…de Charlotte Haigh.
image

FRUITS ET LÉGUMES
image

Il est recommandé de manger au moins cinq fruits et légumes par jour.
 
Riches en vitamines, fibres et minéraux, ils protègent notre corps et préviennent des maladies cardiovasculaires et du cancer.
 
 
LES FRUITS
image

Ils permettent de réduire notablement les risques de certains cancers. Consommez au moins deux ou trois fruits par jour. Crus ou cuits, ils constituent un très bon dessert car n’apportent que très peu de calories. Aussi, les fruits sont consommables en dehors des repas, en cas de petite faim.
 
 
LES PAINS ET LES CÉRÉALES
image

Ils ne font pas grossir. Ils devraient être consommés régulièrement à chaque repas grâce à leur apport en vitamines B et en Magnésium.
 
Les aliments céréaliers ou aliment d’origine céréalière (riz, semoule, quinoa, ébly, pâte) permettent de profiter des bienfaits d’une alimentation équilibrée grâce aux fibres qu’ils contiennent : régulation du transit, développement de la flore intestinale utile…
 
Les légumes secs (lentille, fèves, etc.) sont riches en fibres et apportent de l’énergie. Ils devraient, au même titre que les féculents, être présent dans vos repas principaux.
 
 
LES LAITAGES
image

Ils sont notre principale source de calcium et notre corps a besoin de 1g de calcium par jour.
 
Consommez au moins trois produits laitiers par jour (lait, yaourt, fromage).
 
 
LES OEUFS
image

image

Ils sont une excellente source de protéines, et peuvent être consommés trois ou quatre fois par semaine. (Choisissez des œufs de poules fermières, élevées en plein air).
 
 
LE POISSON
image

Il contient autant de protéines que la viande et doit être consommé au moins deux fois par semaine.
 
Les graisses contenues dans le poisson ( en particulier certains acides gras poly insaturés oméga-3) pourraient avoir un effet protecteur vis-à-vis de certains cancer.
 
 
LA VIANDE
image

Elle contient des protéines, matériau de base de notre corps. Riche également en lipides (en particulier la viande rouge), il est conseillé d’en consommer 2 fois par semaine de préférence au déjeuner.
 
Privilégier les viandes maigres qui ont meilleure réputation (volaille, lapin, etc.) et qui peuvent être consommées trois fois par semaine.
 
Le mode de cuisson le meilleur est :« la vapeur à basse température », la cuisson ne doit pas dépasser les 180° pour préserver la qualité nutritive.
 
La viande ne doit pas être trop grillées trop brutalement pour éviter la formation de dépôts chimiques.
 
Eviter d’ajouter des matières grasses d’origine animale (beurre, crème).
 
Eviter les charcuteries qui ne présentent aucun intérêt nutritionnel particulier.
 
 
LE BEURRE ET LA CRÈME
image

Ils sont riches en graisses animales et en cholestérol, ils sont à limiter le plus possible.
 
Il est préférable de les consommer crus plutôt que cuits.
 
 
LES HUILES
image

Elles sont indispensables à l’organisme car protectrices vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers.
 
Il est préférable de varier les types d’huiles et de les utiliser quotidiennement pour les assaisonnements et les cuisons (à la place du beurre).
 
Privilégiez les huiles d’olive (première pression à froid) et de colza ( de production fermière).
 
 
LES PRODUITS ET BOISSONS SUCRÉES
 
Dans une alimentation équilibrée, on peut consommer l’équivalent de quatre sucres par jour, de même qu’une cuillères à café de confiture, de miel, ou de sirop d’érable, sur le pain ou dans un yaourt (plutôt que des yaourts aux fruits).
 
Le tout est de ne pas se faire piéger.
 
Les boissons sucrées sont à consommer en quantité raisonnable et limitée, si pas de surpoids.
 
Une boisson excellente pour la santé : le kéfir.
image

Les boissons à l’aspartame sont plutôt dangereuses pour la santé :
  
http://www.acouphenes-hyperacousie.com/2009/06/aspartame-zero-acoup
 
 
L'ALCOOL
 
Il doit être limité : 1 à 2 verres de VIN par jour.
 
 
RÉFÉRENCES
  • « Ces 20 aliments qui guérissent », de Marie-Amélie PICARD, Presses du Châtelet.
image

  • « Fruits et Légumes, Aliments Santé », le guide d’utilisation des 70 aliments clés, de Lyndel Costain, aux Editions Hachette.
image

  • « 100 aliments pour rester en forme », fruits, légumes, céréales, viandes, poissons…de Charlotte Haigh.
image


6 - Le sel

LE SEL = DANGER
 
Le sel crée vite une accoutumance si bien que nous en consommons généralement trop. Cet apport excédentaire en sodium engendre l’
hypertension et bien d’autres maladies .
image

Certains prennent l’habitude de resaler systématiquement dans notre assiette (parfois même sans avoir goûté) mais aussi, nous consommons (sans le savoir) quotidiennement des aliments dans lesquels se dissimule du sel:
  • plats préparés,
  • plats surgelés,
  • pâtisserie, soupes en sachets,
  • bouillons de volailles,
  • conserves,
  • dans de nombreuses céréales de petit déjeuner,
  • etc.
image

Consommés en excès le sel joue un rôle dans le développement des cancers de l’estomac. En causant des dommages sur les muqueuses gastriques, il favoriserait la transformation cancéreuse des cellules.
 
La conservation par salage (viandes, poissons,etc.) entraînerait la formation de substances appelées nitrosamines, qui ont un rôle cancérigène.
 
Il est admis que la consommation individuelle de sel, quelle que soit sa source, ne devrait pas dépasser 6g par jour  !
image


7 - Viande et graisse

LA CONSOMMATION DE VIANDE, DE GRAISSE ANIMALE ET DE POISSON
 
Des études ont montré que les hommes atteints de cancer prostatique tendent à consommer plus de gras que ceux qui en sont exempts. Le gras provenant d’animaux, comme la viande et le fromage, élèverait davantage le risque de cancer que le gras d’origine végétale.
 
En mangeant moins de viande, vous éviteriez un apport superflu en calories et vous diminuerez ainsi le risque le cancer: 80 g par jour est considérée comme suffisant pour un adulte.
 
Les graisses saturées sont à surveiller. Contenues dans le beurre, la crème fraîche, le lard, les margarines dures en paquet, les fromages, les charcuteries et viandes grasses, les pâtisseries et les plats cuisinés tout près; ils augmentent le risque cardio-vasculaire et favorise la prise de poids. Il est conseillé de remplacer le porc, l’agneau et le bœuf par des viandes blanches comme la volaille et d’éviter si possible la charcuterie.
image

L’obésité serait un facteur « déclencheur » d’acouphène, chez ces personnes dont le
taux de cholestérol dans le sang serait trop élevé. Chez beaucoup d’acouphénique le fait de perdre du poids ferait « descendre » également l’intensité de leur acouphène.
 
Les acides gras insaturés sont donc à privilégier. L’acide oléique, par exemple, présent dans les huiles d’olive et de colza possède la faculté de diminuer le mauvais cholestérol sanguin (LDL) tout en préservant le bon (HDL).
image

Les recommandations actuelles plaident pour que le poisson soit servi au moins deux fois par semaine, ou, au mieux, trois fois.
 
C’est sans doute la meilleure protéine animale que nous puissions consommer, grâce à ses lipides marins.
 
En prime, des recherches récentes ont montré que les personnes qui mangent du poisson sont moins exposées aux
maladies cardio-vasculaires et à certains cancers. Maladies référencées dans la survenue des acouphènes.
 
 
LIVRE À CONSEILLER
 
Nous vous conseillons ce livre :
  • « Les 100 aliments DUKAN à volonté », du Docteur Dukan, aux éditions « J’ai lu », Bien-être.
image


Sections à venir : ¤ Liens - Livres - Vidéos et ¤ Index du site

Visitez nos autres sites !

-> Pour un aperçu de chacun d'eux, cliquez  ici <-

image
Amour relations

image
Conseils relations

image
Conseils relations enfants

image
Conseils santé mentale

image
Relations interpersonnelles

image
Relations de violence

image

Merci de votre soutien !

Basic Blue theme by ThemeFlood