%banner_alternate_text%

 

03 - Masquez vos acouphènes et protégez-vous !

1 - Masquez vos acouphènes
Masquez, ça veut dire "écouter d'autres sons"
 
 
Au début de vos acouphènes, vous avez DEUX CHOIX : 
  • LES ÉCOUTER, ou
  • NE PAS LES ÉCOUTER
Or, dans le SILENCE DU SOIR AVANT LE SOMMEIL, il n'y a souvent que le bruit de vos acouphènes à entendre...
 
Ce moment constitue souvent un moment éprouvant à passer, pour bien des acouphéniques.
 
On fait quoi dans ce cas ?
 
Oui, on s'arrange pour écouter d'autres sons !
 
 
MASQUEZ-LES PAR DES SONS DE NATURE
 
Des sons de nature ... Des sons de ruisseau qui coulent ... Des sons de MUSIQUE ZEN ... Des sons de VAGUE D'OCÉAN qui vous bercent ...
image
Pasted Graphic

MASQUEZ-LES PAR DES SENSATIONS DE DÉTENTE
 
 
Vous pouvez aussi choisir de ne pas ajouter d'autres sons, et de vous concentrer à la place au confort de votre corps sur votre matelas.
 
Il existe aussi des
méditation ou des détentes dirigées de relaxation sous la forme de fichiers audiosque vous pouvez écouter (par streaming) et même télécharger sur Internet, pour vous aidez à dormir ou bien pour vous détendre.
image

CI-DESSOUS, vous trouverez des liens Internet et des sites web qui vous permettrons d'écouter toutes ces musique de nature, de la musique zen et des détentes (parlées et) dirigées, et pour plusieurs heures de temps !
 
 
SITES POUR ÉCOUTER DES SONS DE MASQUAGE
 
 
La musique est un puissant moyen afin de pouvoir relaxer.
 
L’écoute de musique zen peut aider à retrouver du confort en soi et pour soi, voir à :
 
http://www.massage-zen-therapie.com/radio-zen/
image

 
http://www.passeportsante.net/fr/audiovideobalado/Balado.aspx?pub=Pub_balado_marchee-2010
 
image

Et que dire finalement de ce site sur lequel (en s'inscrivant au préalable) il est possible d'écouter ou de télécharger des centaines de morceaux de relaxation, de musique zen, de musiques de nature, etc. Ce site s'appelle forcemajeure.com :
 
http://musiques-de-relaxation.forcemajeure.com/download.php
image



2 - Se protéger du bruit (pour protéger votre audition et prévenir les acouphènes)

Se protéger l'esprit et les oreilles
 
 
Nous évoluons dans un environnement bruyant qui met notre audition en péril. Conséquence de notre mode de vie moderne.
 
Et si nous pensons souvent à protéger notre peau ou nos yeux, nous n’avons acquis ce réflexe pour préserver nos oreilles !!!
 
Pour les acouphéniques, il est conseillé d’éviter les lieux bruyants ou de se protéger de manière efficace lors de l’exposition (boules Quies, bouchon en mousse, ou bouchon de musicien).
image

image

Inversement, il est souhaitable aussi d’éviter les endroits trop silencieux afin que toute l’attention ne se porte pas sur les acouphènes.
 
 
ÉVITEZ LES BRUITS TROP FORTS
 
L’organisation Mondiale de la Santé mentionne que les pressions acoustiques ne devraient jamais excéder 140 dB pour les adultes, et 120 dB pour les enfants. Voici quelques exemples de mesures en décibels (dB):
 
  • Bruissement d’une feuille: 10 dB .
  • Réfrigérateur: 40 dB .
  • Voix parlée: 60 dB .
  • Autoroute: 75 dB .
  • Outils électriques: 85 à 113 dB .
  • Tondeuse à gazon: 90 dB .
  • Musique dans les cours d’aérobie: 89 à 96 dB .
  • Musique dans les boîtes de nuit: 90 à 120 dB .
  • Sirène : 140 dB .
image

image

REMARQUE IMPORTANTE : il est important de savoir que cette échelle des décibels n'est pas linéaire mais plutôt logarithmique, ce qui veut dire qu'à chaque augmentation de
3 décibels, LE SON DOUBLE(exemple : un son de 100 Db est deux fois plus fort qu'un son de 97 Db ; 10 fois plus élevé qu'un son de 90 Db, et 100 fois plus élevé qu'un son de 80 Db.)
 
 
Références
 
Organisation Mondiale de la Santé:
http://www.actu-environnement.com (Directive Européenne du 25/06/2002; Circulaire du 23/05/2005; Décret du 24/03/2006).
 
Sur les décibels:
fr.wikipedia.org/wiki/Décibel
 
Sonomètre et le son : 
fr.wikipedia.org/wiki/Sonom%C3%A8tre
www.techniquesduson.com
http://sboisse.free.fr/planete/pol_sonore.php 
 
 
 
SE PROTÉGER DES TRAUMATISMES SONORES
 
Les traumatismes sonores constituent un véritable fléau à notre époque, et touchent toutes les générations.
 
Le baladeur à long terme et les concerts où la législation n’est pas respectée causent de nombreuses victimes.
 
Combien de personnes ayant des acouphènes ont vu leur sifflement augmenter suite à une sortie en boîte de nuit ?
 
Nous savons aujourd’hui qu’un lycéen sur dix présente un déficit parfois irréversible, majoritairement dû à un traumatisme sonore lié à l’écoute de la musique amplifiée.
image

Le bruit devient un enjeu environnemental car il a un impact lourd, du fait de ses conséquences pour la santé, le stress et la qualité des relations au sein d’un groupe.
 
La consommation de produits pharmaceutiques est très forte en France pour dormir ou lutter contre le stress, et le bruit porte sa part de responsabilité: « Vingt pour cet des Français ont des troubles du sommeil. Beaucoup d’insomniaques le sont parce que leur environnement est déstructurant…  Et pourtant on leur donne souvent des médicaments hypnotiques sans intervenir sur cette véritable cause » explique Pierre Philip, chercheur au Centre du sommeil français.
 
Perçu au niveau du système nerveux central, le bruit est un facteur de stress et de fatigue. L’Organisation Mondiale de la Santé précise que le bruit peut compromettre la qualité du travail et provoquer des changements de comportement social.
 
Du côté scientifique, peu de question restent encore en suspens. Le bruit crée des troubles endocriniens: le taux d’hormones révélateur de l’état de nervosité s’amplifie.
 
Cette libération chronique d’adrénaline ou surtout de cortisol et de catécholamines tend finalement à faire baisser les défenses immunitaires du corps.
 
Quand au risque cardio-vasculaire, les cas d’infarctus du myocarde augmentent dès que le bruit dépasse 60 dB.
 
 
 
SE PROTÉGER DES TRAUMATISMES AU TRAVAIL
 
Les nuisances sonores sont fréquentes dans le monde du travail. 35% des personnes en activité professionnelle considèrent que le niveau sonore de leur environnement de travail est élevé ou trop élevé.
image

En règle générale, tout le secteur de l’industrie est considéré «à risque», à cause de la promiscuité avec des moteurs et des machines. Les secteurs du BTP et du TRANSPORT sont aussi particulièrement exposés au bruit.
 
Quatrième cause de maladie professionnelle en France, le bruit est reconnu légalement en tant que risque professionnel.
 
Voir le tableau n°42 de la Sécurité Sociale en France. La liste des métiers à risque reconnu, n’est pas à jour. Il faudra encore beaucoup de victimes dans d’autres secteurs, pour que leur nuisance soit reconnue . (Nous connaissons le cas d'une personne travaillant dans un poste de péage et qui a subit un traumatisme sonore sur son lieu de travail alors que ce métier ne figure pas dans cette liste du tableau 42 !).
 
Selon le docteur Alain Londero, ORL à l’hôpital Georges Pompidou, « le problème est clair, dans les secteurs de l’industrie et de la chaudronnerie, mais aussi pour les employés exposés huit heures par jours aux fréquences des ventilations extracteurs ou ordinateurs ». Le risque d’acouphène est grand, voir inévitable.
 
 
BRUIT ENVIRONNEMENTAL ET STRESS
 
Le bruit devient un enjeu environnemental car il a un impact lourd, du fait de ses conséquences pour la santé, le stress et la qualité des relations au sein d’un groupe.
 
La consommation de produits pharmaceutiques est très forte en France pour dormir ou lutter contre le stress, et le bruit porte sa part de responsabilité: « Vingt pour cet des Français ont des troubles du sommeil. Beaucoup d’insomniaques le sont parce que leur environnement est déstructurant…  Et pourtant on leur donne souvent des médicaments hypnotiques sans intervenir sur cette véritable cause » explique Pierre Philip, chercheur au Centre du sommeil français.
 
Perçu au niveau du système nerveux central, le bruit est un facteur de stress et de fatigue. L’Organisation Mondiale de la Santé précise que le bruit peut compromettre la qualité du travail et provoquer des changements de comportement social.
image

Du côté scientifique, peu de question restent encore en suspens.  Le bruit crée des troubles endocriniens : le taux d’hormones révélateur de l’état de nervosité s’amplifie.
 
Cette libération chronique d’adrénaline ou surtout de cortisol et de catécholamines tend finalement à faire baisser les défenses immunitaires du corps.
 
Quand au risque cardio-vasculaire, les cas d’infarctus du myocarde augmentent dès que le bruit dépasse 60 db.
image

 
COMMENT PRÉSERVER SES TYMPANS
 
Sans que l’on puisse s’en apercevoir, nos oreilles sont menacées par des lésions irréversibles: baladeurs, concerts, cinéma, spectacles, boites de nuit, musiques d’ambiance des magasins, salles de sports,environnement professionnel, outillage, télévision, téléphone portable, coup de klaxon, etc.
 
Les baladeurs font l’objet d’une réglementation limitant leur puissance à 100dB.  Réglementation insuffisante : car entre 85 et 100 dB, le niveau sonore est déjà dangereux !  S’il est écouté quotidiennement ou pendant plus d’une heure : les cellules ciliées (de l’oreille interne) sont maltraitées.
image

Il s’avèrent que si on écoute de la musique type «techno» ou «rap» elles présentent peu de silence entre les notes : les écart maximum entre les sons forts et faibles sont souvent inférieurs aux autres types de musiques.  
 
Cela laisse donc peu l'occasion à l'oreille de se reposer.
 
 
Les casques hifi sont de plus en plus performants et reproduisent mieux les aigus que les anciens modèles.  A niveau égal, ces fréquences font plus de ravages que les graves et les médiums.
 
En achetant un casque plus sensible, on peut augmenter la puissance et atteindre facilement 110 à 120dB.  A cette hauteur, une minute d’exposition par jour suffit pour causer des lésions irréversibles !!!  Le traumatisme sonore apparaît donc juste en écoutant de la musique, à cause du matériel utilisé !!!
 
Même si les baladeurs sont normalisés, pensez donc à ne pas en abuser. Limitez le temps d’écoute. Faites des pauses de 5 minutes pour reposer les oreilles.
image

 
RECONNAITRE UNE SITUATION SONORE À RISQUE
 
Voici un moyen de repère afin de reconnaître une situation sonore à risque :
 
Si une personne située, dans un bruit ambiant, à un mètre de vous , doit crier pour se faire entendre : c’est que vous êtes dans un environnement sonore à risque. Ce test est aussi valable pour évaluer le réglage sonore du baladeur
 
Faîtes des pauses régulières dans les lieux où le niveau sonore est inférieur à 85 dB; Tout soufflement ou bourdonnement doit être interprété comme une demande immédiate de repos.
 
Vous pouvez aussi portez des bouchons d’oreille. Moulés sur mesures par des audioprothésistes si vous êtes exposés souvent à des situations bruyantes.
image

Enfin, vous avez davantage de sens de subir un traumatisme sonore lorsque vous êtes enrhumé, que vous avez bu, que vous êtes sous l’effet de drogue ou d’un médicament. Soyez très vigilant sur votre santé.
 
 
RÉFÉRENCE
 
Comprendre la législation sur le bruit :
http://www.bruitparif.fr/actions-contre-le-bruit 
 


3 - Thérapie par le son

Thérapie par le son - introduction
 
Tout comme le souffle, le son est une onde sonore vibratoire qui sert de révélateur et de régulateur. En tant que révélateur, il indique les dysfonctionnements existants chez nous.
 
En tant que régulateur, il accomplit un véritable massage sonore interne qui nous équilibre et nous re-harmonise.
 
Lorsque que nous sommes en état de bien-être et de bonne santé physique, émotionnelle, mentale, nos rythmes sont synchrones entre eux et le sont également avec les rythmes écologiques de la planète et, de façon, plus large, avec le cosmos.
 
Si ce n’est pas le cas, si nos rythmes sont asynchrones, cela se traduit par une énergie vitale «  qui bouchonne » , stagne, au lieu de circuler de façon fluide dans le corps.
image

LE MASQUAGE DES ACOUPHÈNES
 
La souffrance des personnes qui souffrent d'acouphènes se situe davantage au niveau des bruits intérieurs que des bruits extérieurs.
 
Ces derniers peuvent devenir très stressant pour l’organisme et renforcer l’effet d’intensité des acouphènes.
 
L’objectif de la thérapie par les sons est d’atténuer la relation stressante que le patient entretient avec son acouphène et par là même réduire l’impact de ces bruits internes sur son psychisme.
 
Il est tout d’abord question de créer un environnement sonore stable qui aura pour fonction d’enterrer les acouphènes.
 
Le principe est qu’à chaque son correspond un son qui le neutralise. Nous sommes assez proches de la technique de masquage qui est basée sur un bruit dont la fréquence est déterminée.
 
Cette méthode permet de déterminer la zone de référence du bruit acouphénique d’un patient et d’élaborer une composition sonore individuelle spécifiquement adaptée à ce bruit personnel.
 
Certains utiliseront par exemple un CD ou une cassette de sons de bruits :
  • de nature,
  • de vent,
  • de mer,
  • de feuille d’arbre,
  • etc.
 
Chacun pourra choisir les bruits de la nature les mieux adaptés à son cas ou qu’il ressentira en tant que tels.
 
Il existe également des CD spécifiques de méditation qui peuvent vous convenir. 
image

LES FONCTIONS BÉNÉFIQUES DE CES COMPOSITIONS MUSICALES
 
Généralement ces compositions musicales cumulent plusieurs fonctions bénéfiques.
 
Elles permettent de :
 
 
  • Se mettre dans la vibration adéquate,
  • d’amortir la perception du bruit dans l’oreille,
  • de détendre la personne,
  • de réduire le stress,
  • de faciliter l’endormissement,
  • d’offrir l’apaisement désiré.
 
THÉRAPIES PAR LE SON
 
www.cd-de-relaxation.com
image-17

Sections à venir : ¤ Consultez et communiquez ! et ¤ Soigner l'acouphène par l'acupuncture et l'hypnose

Basic Blue theme by ThemeFlood