%banner_alternate_text%

 

18 - Dommages auditifs et travail

Les causes reliées au travail

Avant-propos sur les causes de l'acouphène reliées au travail
 
L’acouphène peut être provoqué ou encouragé par plusieurs des causes impliquant le BRUIT AU TRAVAIL.
bruit au travail, lesions auditives

Nous examinerons les aspects suivants de ce type TRÈS important de cause d’
acouphène et/ou de surdité :
 
 
Le bruit au travail
 
Le bruit au travail peut se définir comme une sensation auditive désagréable et gênante. Trois éléments le défissent:
  • le niveau sonore
  • la fréquence
  • la durée
Selon certains médecins, le bruits serait à l’origine de 80% des acouphènes.  Capté par le pavillon, le bruit est transmis aux liquides de l’oreille interne.  Là, les cellules sensorielles, qui « réceptionnent » le bruit avant de le transmettre au cerveau, existent en nombre restreint et ne se renouvellent pas.
bruit excessif au travail, acouphenes et pertes auditives
Lorsque la quantité d’énergie transmise à l’oreille interne est excessive (chocs sonores), des lésions de ces cellules ciliées apparaissent.
 
« Elles peuvent être fragilisées ou détruites, c’est la surdité. En outre, lorsqu’elles sont trop stimulées, leur neurotransmetteur, le glutamate, est alors libéré en excès ce qui suractive le
nerf auditif et peut détruire les neurones liés au système auditif », précise Patrice Tran Ba Huy, chercheur et chef ORL de l’hôpital Laboisière de Paris.
 
A la suite d’une exposition à un bruit traumatisant, la personne peut se plaindre d’une sensation d’oreille bouchée associée à des acouphènes, avec parfois des douleurs d’oreilles intenses.
 
Si l’exposition est unique, ces sensations s’estompent rapidement. Si elle est répétée, elles risquent de devenir permanentes. Elle provoque l’augmentation brutale de la pression dans l’oreille externe, sur le tympan et la chaîne des osselets. Le tympan est rompu, la chaîne des osselets cassée.
 
La victime se plaint tout d’abord d’avoir perçu un bruit suraigu, une douleur intense de l’oreille puis ces signes sont remplacés par une
baisse de l’audition associée à des acouphènes.
 
Selon Sylviane Chéry-Croze, ex-directrice de recherche du CRNS et présidente d’honneur de l’association France-Acouphènes, «  à la suite d’un choc sonore, la perte auditive périphérique s’accompagne de l’apparition d’un message nerveux aberrant, qui circule dans les voies auditives jusqu’au cerveau, donnant lieu à cette perception. Selon les recherches actuelles, il pourrait être généré soit à la périphérie de l’oreille, soit au niveau du cortex auditif ».
 
La perte auditive s’accompagne d’une réorganisation des neurones, qui se partageaient jusqu'ici les fréquences de manière équilibrée. La redistribution des fréquences pourrait provoquer une déséquilibre qui expliquerait l’apparition du signal.
image

Ces mêmes changements seraient également responsables de l’
hyperacousie, pathologie souvent présente en même temps que l’acouphène. Ce trouble auditif consiste en une intolérance à des bruits normaux ou faibles habituellement bien supportés.
 
 
EMPLOIS QUI EXPOSENT À DES BRUITS LÉSIONNELS
 
VOICI LA LISTE NON EXHAUSTIVE DES EMPLOIS qui nous exposent à des bruits lésionnels :
 
1
Les travaux sur métaux par percussion, abrasion ou projections tels que:
  • le décolletage,
  • l’emboutissage,
  • l’estampage,
  • le broyage,
  • le burinage,
  • le rivetage,
  • le cisaillage,
  • le tronçonnage,
  • l’ébardage,
  • le grenaillage manuel,le sablage manuel,
  • le gougeage,
  • le découpage par procédé arc-air
 

  • Le cablâge,
  • le toronnage,
  • le bobinage de fils d’acier
 
3
L’utilisation de marteaux, et de perforateurs pneumatiques.
image
4
  • La manutention mécanisée de récipients métalliques.
 
5
  • Les travaux de verrière à proximité des fours,
  • machines de fabrications,
  • broyeurs et concasseurs,
  • embouteillage.
 
6
  • Le tissage sur métiers ou machines à tisser,
  • les travaux sur peigneuses
  • machines à filer incluant le passage sur banc à broches,
  • retordeuses,
  • moulineuses,
  • bobineuses et fibres textiles.
image

 
7
  • Mise au point, les essais et l’utilisation des propulseurs réacteurs,
  • moteurs thermiques,
  • groupes électrogènes,
  • groupes hydrauliques
  • installations de compression ou de détente fonctionnant à des pressions différentes de la pression atmosphériques,
  • ainsi que des moteurs électriques de puissance comprise entre 11kW et 55kW s’ils fonctionnent à plus de 2360 tours par minute,
  • de ceux dont la puissance est comprise entre 55kW et 220kW s’ils fonctionnent à plus de 1320 tours par minute,
  • et de ceux dont la puissance dépasse 220kW.
 
8
  • L’emploi ou la distribution de munitions ou explosifs.
 
9
  • L’utilisation de pistolets de scellement.
 
10
  • Le broyage,
  • le concassage,
  • le criblage,
  • le sablage manuel,
  • le sciage,_
  • l’usinage de pierres
  • et de produits minéraux.
 
11
  • Les procédés industriels de séchage des matières organiques par ventilation.
 
12
  • L’abattage,
  • le tronçonnage,
  • l’ébranchage mécanique des arbres.
 
13
  • L’emploi des machines à bois en atelier;
  • scies circulaires de tous types,
  • scies à ruban, dégauchisseuses,
  • raboteuses,_
  • moulurières,
  • plaques de chant intégrant des fonctions d’usinage,
  • défonceuses,
  • ponceuses,
  • clouteuses.
image


 
14
  • L’utilisation d’engins de chantier;
  • bouteurs,
  • décapeurs,
  • chargeuses,
  • moutons,
  • pelles mécaniques,
  • chariots de manutention tous terrains.
 
15
  • Le broyage,
  • l’injection,
  • l’usinage des matières plastiques, et du caoutchouc.
 
16
  • Le travail sur les rotatives dans l’industrie graphique.
 
17
  • L’emploi du matériel vibrant pour l’élaboration de produits en béton,
  • et de produits réfractaires.
 
18
  • L’emploi du matériel vibrant pour l’élaboration de produits en béton, et de produits réfractaires.
image

19
  • Les travaux de mesurages des niveaux sonores,
  • et d’essais,
  • ou réparations des dispositifs d’émission sonore.
 
20
  • Les travaux de moulage sur des machines à secousses,
  • et décochage sur feuilles vibrantes.
 
21
  • La fusion en four industriel par arc électriques.
 
22
  • Les travaux sur ou à proximité des aéronefs dont les moteurs sont en fonctionnement dans l’enceinte d’aérodromes, 
  • et d’aéroports.
 
23
  • L’exposition à la composante audible dans les travaux de découpes,
  • de soudage,
  • et d’usinage par ultrasons des matières plastiques.
 
24
Les travaux suivants dans l’industrie agroalimentaire:
  • l’abattage et l’éviscération des volailles, des porcs et des bovins,
  • le plumage de volailles,
  • l’emboîtage de conserves alimentaires,
  • le malaxage, la coupe, le sciage, le broyage, la compression des produits alimentaires.
image

 
25
  • Moulage par presse à injection de pièces en alliages métalliques.
image

 
Protégez-vous durant votre travail avec des protections auditives adéquates que votre employeur est tenu de vous fournir. Tous les jours portez-les, sinon vous risquez
le traumatisme sonore , la surdité et les acouphènes !
 
image

Sections à venir : ¤ Alimentation et acouphènes et ¤ Liens - Livres - Vidéos


Visitez nos autres sites !


-> Pour un aperçu de chacun d'eux, cliquez  ici <-

image
Amour relations

image
Conseils relations

image
Conseils relations enfants

image
Conseils santé mentale

image
Relations interpersonnelles

image
Relations de violence

image

Merci de votre soutien !

Basic Blue theme by ThemeFlood